apprentissage chien

La place du chien au sein de votre vie

Aujourd'hui je parle d'un sujet qui concerne tout propriétaire de chien : la place du chien au sein de votre vie.

On dit toujours qu'un chien doit rester un chien. Qu'un chien ce n'est pas un enfant, un chum ou une blonde, mais bien un chien. Mais malgré cela, on sait très bien que les choses ne se passent pas toujours ainsi dans chaque foyer. Est-ce que c'est mal ? Est-ce que c'est bien ? On peut débattre de la question longtemps.

De mon côté, je ne pense pas que ça soit mal.  Ce qui est important c'est que le chien demeure un chien et ait une vie comme tel. Il doit pouvoir agir en tant que chien, mais surtout l'humain doit agir avec lui comme ce qu'il est, c'est-à-dire un chien.  Par exemple, une dame qui tient toujours son chien dans ses bras.  Un chien possède quatre pattes et il doit les utiliser, être au sol et marcher.  Ce n'est pas normal pour un chien d'être toujours dans les bras d'humain. Un autre exemple peut-être un chien qui mange à la table, assis à une chaise comme un humain le fait. Ce n'est pas non plus un comportement normal pour un animal.

On doit aussi imposer des limites et des règles à un chien.  Pour être équilibré et se sentir bien dans son environnement, un chien doit être encadré. S'il a le droit de tout faire, il ne sera pas bien et croyez moi vous ne le serez pas non plus !!! Ce sera un peu l'enfer dans la maison ! Un chien bien encadré par des règles se sentira beaucoup mieux dans son environnement et plus à l'aise que s'il a le droit de tout faire, malgré ce qu'on peut en penser.  La discipline est importante et même essentielle.

On fait souvent des comparatifs entre un chien et un enfant.  Effectivement, on peut en faire quelques-uns même si un chien est un chien et un enfant un enfant : 

- l'enfant et le chien doivent avoir de la discipline;
- l'enfant et le chien doivent être bien encadrés;
- l'enfant et le chien doivent avoir des limites;
- l'enfant et le chien doivent être récompensés et encouragés pour leurs bons coups;
- l'enfant et le chien doivent respecter la place qu'ils ont au sein de la famille : un enfant n'est pas un adulte et un chien n'est pas un enfant;
- un jeune enfant et un jeune chien testeront les limites;
- il faut user de patience et de constance autant avec un enfant qu'avec un chien;
- il faut être prêt à répéter les consignes au départ autant avec un enfant qu'avec un chien;
- l'enfant et le chien sont tous les deux capables de faire des yeux doux pour obtenir quelque chose ;)
- etc.

Pour ce qui est de l'importance que le chien a à nos yeux, qu'on le considère comme un enfant ou autre, ça dépend de chaque personne.  Comme je disais plus haut, tant que le chien vit comme un chien, on peut le considérer selon autre chose et ce ne sera pas problématique.  Parfois les événements de la vie, notre situation familiale et bien d'autres choses peuvent faire en sorte que le lien qui nous unit à notre animal soit différent.  On ne contrôle pas toujours cela, parfois oui et parfois non. Il faut respecter chaque personne et le lien qui l'unit à son animal même si nous, nous ne voyons pas les choses de la même manière. On ne sait pas tout de la vie des personnes. L'amour est aussi un élément incontrolable qui ne se calcule pas et ne se gère pas comme on veut. Parfois on aime plus que ce que l'on voudrait ! :)

Alors je vous dirais aimer vos animaux, chérissez-les, mais n'oubliez pas que leur nature première c'est d'être un animal et non pas un humain. Si vous respectez cela, peu importe la place que prend votre chien dans votre vie, vous serez heureux et votre chien le sera aussi.

Le donne

Nous allons voir ici comment apprendre au chien le commandement donne.  Lorsque votre chien a un jouet dans la gueule ou tout autre objet, mettre votre main sous l'objet et lui demander de donner.  Habituellement, le chien ne donnera pas comme ça ! Pourquoi je te donnerais ce que j'ai d'agréable en ce moment pour me retrouver avec rien ?  Ce n'est pas bête comme réflexion quand même ! ;)  Nous allons donc lui proposer un échange.  Demander à votre chien de donner et en même temps proposez en échange une bonne gâterie ou bien un autre jouet qu'il aime.  Ce que vous voulez échanger doit être mieux que ce qu'il a afin qu'il veule bien procéder à l'échange. Lorsque le chien ouvre sa gueule et vous donne l'objet, donnez lui ce que vous avez en échange et félicitez-le.  Ne pas oublier aussi de lui redonner ce qu'il avait, à moins que ce soit quelque chose qu'il n'a pas le droit d'avoir. Par exemple, s'il a un jouet dans le gueule et que vous échangez le tout contre une gâterie, lui redonner son jouet par la suite pour ne pas qu'il pense qu'il perd toujours ce qu'il vous donne.

Si vous voulez prendre l'objet de dans sa gueule au lieu qu'il vous le donne dans votre main, faites attention de ne pas tirer sur l'objet qu'il a dans sa gueule sinon ça devient un jeu : tu tires, je tire.  Suivez plutôt le mouvement de votre chien afin de ne pas tirer sur l'objet.  Proposez toujours votre échange contre quelque chose de plus payant, un jouet ou une gâterie.

Bonne pratique avec l'apprentissage de ce nouveau commandement !

L'arrivée de bébé

Je reçois souvent la question de comment faire pour préparer son chien à l'arrivée d'un bébé à la maison...un bébé humain bien sûr ! :) Voici donc quelques trucs et étapes pour préparer votre chien à l'arrivée de ce nouveau membre de la famille.

Premier point : N’hésitez pas à laisser les choses de bébé disposées dans la maison avant son arrivée.  Vous pouvez laisser le bain de bébé par terre dans le salon, des jouets, des accessoires, des vêtements, etc afin que votre chien s’habitue à voir ces choses et les connaissent déjà lorsque vous aurez à les utiliser avec bébé.  Il peut s’en approcher, les sentir, c’est d’ailleurs ce qu’on veut, mais il ne peut pas jouer avec.  Il doit respecter toutes les choses appartenant à bébé.

Vous pouvez aussi prendre une marche avec votre chien et avec la poussette.  Ce sera votre nouvelle réalité bientôt alors c’est une bonne chose que votre chien s’y habitue déjà et apprenne aussi à marche derrière ou à côté de la poussette.  La poussette doit mener le bal, c’est bébé qui est à l’avant pour prendre sa place.

Lorsque maman aura accouchée, apportez une couche souillée et un pyjama déjà porté par bébé à la maison pour les faire sentir par votre chien et ce, avant l’arrivée de bébé.  Comme ça, il connaîtra l’odeur de bébé lorsqu’il arrivera à la maison.

Lorsque bébé fera son arrivée dans votre demeure, tenez-le dans vos bras pour le présenter à votre chien.  Il peut s’en approcher, le sentir (c’est d’ailleurs ce qu’on veut), mais pas le brasser ou être trop insistant avec lui.  Il doit être délicat et le respecter.  En tout temps quand vous aurez bébé avec vous votre chien pourra s’approcher pour venir le voir, mais toujours délicatement.  S’il est trop insistant ou vous colle trop, est trop dans votre bulle, n’hésitez pas à lui demander de reculer, de se tasser pour que vous ayez votre espace ou plutôt que bébé ait son espace.

Ne laissez jamais le bébé accessible à votre chien sans que vous soyez là.  Même si votre chien est très doux, on ne sait jamais ce qui peut arriver.  Il est important d'être prudent, toujours plus que pas assez.

Vous pouvez ou non empêcher votre chien d’entrer dans la chambre de bébé afin que cet espace lui soit réservé.  C’est comme vous voulez.  Certains préfèrent ça. Si vous avez un chien qui est très possessif et insistant, il pourrait effectivement être souhaitable de ne pas le laisser entrer. À vous de décider sur ce point selon votre préférence et le comportement de votre chien.

Ce nouveau membre de la famille prendra beaucoup de place et votre chien risque d'avoir moins de temps avec vous et c'est tout à fait normal.  Mais n'oubliez pas de lui donner des petits moments privilégiés. Que ce soit juste pour lui lancer une balle, faire une petite promenade ou lui gratter la bedaine ! :)

Le coté obscur des outils

Depuis plusieurs semaines, je vois des gens arriver chez-moi en pension ou en cours, avec des outils très puissants : collier à piques, collier électrique, etc.  Ces outils ont souvent été recommandés par des dresseurs/entraîneurs/éducateurs canins...supposément. Parfois, les gens se les sont également procurés par eux-mêmes sans recommandation.

Pour quelles raisons les gens utilisent ces outils ? Pour un chien qui ne veut pas marcher au pied, qui tire en laisse, qui jappe trop, qui sort de la cour, qui est anxieux, etc. 

Il faut savoir que certains outils sont très puissants et peuvent être dommageables pour les chiens s'ils ne sont pas bien utilisés.  Également, un outil est là pour aider à apprendre des choses à son chien et non pas pour faire tout le travail.  Par exemple, pour aider mon chien à marcher au pied, je peux utiliser un harnais.  Mais avec le harnais, il y a quand même une méthode à utiliser pour faire comprendre au chien ce qu'on attend de lui, comment marcher au pied.  L'outil nous aidera à ce qu'il tire moins en laisse, mais il ne fera pas tout le travail.  Les gens vont souvent aller chercher la facilité.  C'est certain qu'avec un collier à piques le chien marchera pratiquement au pied immédiatement sans autre méthode.  Pourquoi ? Parce que c'est douloureux et que le chien a peur d'avoir mal.  Est-ce donc un bon moyen d'apprentissage pour l'animal ?  Je ne crois pas.  On peut procéder avec un outil beaucoup moins dommageable mentalement et physiquement pour l'animal et qui fera très bien le travail (harnais, licou, etc), mais il faudra y mettre du temps, de la patience et de la constance pour montrer à notre chien ce qu'on attend de lui.  Ce que souvent les gens ne sont pas prêt à faire, bien malheureusement.

C'est la même chose si mon chien jappe et que je lui mets un collier à chocs électriques.  Oui, il va arrêter de japper parce que quand il le fera, il sera inconfortable, aura peur et sera saisi par le choc de l'outil.  Pourquoi à la place je n'avertis pas mon chien pour qu'il arrête de japper et que je ne le récompense pas quand il le fait?  De cette manière, il comprendra ce que j'attends de lui et le tout sera fait de façon graduelle et positive.  Mais cela demande du temps, des efforts, de la patience et de la constance...ce qu'encore une fois plusieurs personnes ne sont pas prêtes à faire.  Si je veux absoluement utiliser le collier électrique, je dois bien comprendre comment utiliser l'outil, quelles méthodes utiliser avec l'outil, les impacts négatifs que cela peut avoir sur mon animal, connaître le tempérament de mon animal afin de savoir si cet outil est bien adapté à lui, connaître les autres outils sur le marché pour savoir si d'autres choses ne seraient pas mieux adaptés et plus efficaces pour mon animal.

Également, utiliser, par exemple, un collier électrique, sur un chien anxieux ne fera qu'empirer les choses et pourra le rendre aggressif et encore plus anxieux.  Ce n'est vraiment pas recommandé.  Il faut bien comprendre le comportement de notre animal pour utiliser le bon outil et au bon moment à défaut de faire pire que bien.

Je ne blâme personne ici, ni les dresseurs/entraîneurs/éducateurs canins qui recommandent ces outils, ni les propriétaires qui les utilisent. Je comprends le but de la chose.  Je veux seulement amener les gens à réféchir à la bonne utilisation des outils, au fait que certains outils sont très puissants et peuvent être dommageables pour l'animal mentalement et physiquement, qu'une méthode d'utilisation et d'apprentissage doit être mise en place avec l'utilisation de l'outil (l'outil ne fait pas tout) et que la meilleure façon d'apprendre quelque chose à votre chien ou de corriger un comportement commence toujours par du temps, de la patience et de la constance. 

Le voleur de mitaines !

L’hiver apporte bien sûr le port de tuques, de mitaines et de foulards, ce qui est toujours très attirant pour un jeune chien ! Wow ! Des nouveaux jouets ! À voler en plus ! Lorsqu’on a des enfants, on passe notre temps à courir après pitou pour récupérer ce qu’il a volé et ensuite, naît la consigne général pour tous : on cache toutes les tuques, les mitaines et les foulards ! Rien ne doit traîner ! Tout doit être à l’abri de pitou !

C’est une façon de faire qui n’est pas mauvaise.  En vieillissant, le chien sera moins porté vers ces objets et il sera également plus facile de lui faire comprendre qu’il ne doit  pas les prendre.  Par contre, parfois je préfère suggérer à mes clients une autre façon de faire quand le chien est un peu plus vieux, je dirais autour de 5-6  mois (ça fait aussi pour les chiens adultes qui ont gardé cette mauvaise habitude). Si le chien ne voit jamais les tuques, mitaines et foulards, il est certain que quand il en verra, ce sera pour lui une belle découverte et il sera automatiquement porté à les voler : un nouveau jouet vient d’apparaître ! Ce qu’on peut faire, c’est acheter des tuques, mitaines, foulards, gants, etc, au Dollorama et en laisser dans la maison.  On ne laisse quand même pas le chien les prendre, les voler ou jouer avec, c’est interdit.  Alors s’il se sauve avec une mitaine, on va la récupérer (bon moment également pour lui apprendre le donne. J’en parlerai dans un autre article) et on lui dit « non ».  On replace la mitaine où elle doit aller.  Avec le temps, le chien apprendra qu’il n’a pas le droit de toucher à ces objets, mais sera aussi habitué d’en voir dans la maison et donc, cela fera en sorte que ces objets seront moins intéressants.  Je vous suggère des objets achetés au Dollorama au cas où une attaque serait fatale ! :)

Alors voilà ! Armez-vous aussi de patience, de constance et de temps.  N’oubliez pas que votre chien est en apprentissage !

Le "touche"

Lorsque j'ai un cours de maternelle avec des chiots, il y a un commandement que j'aime bien montrer.  Il s'agit du "touche".  Ce commandement demande au chien de toucher avec son museau à l'endroit qu'on lui indique.  À quoi cela peut être utile ? Si le chien est en présence d'un objet nouveau ou d'un objet qui lui fait peur ou le rend anxieux, on peut lui demander de s'approcher en lui disant le commandement "touche".  De cette façon, le chien s'approchera de l'objet pour y mettre son museau et être récompensé.  Cela permet de faire connaître à son chien d'une manière positive des objets nouveaux.  Par exemple, si je prends une marche avec mon chien et qu'il voit une poussette et en a peur (se tasse pour l'éviter), je vais m'arrêter et demander à mon chien un "touche" sur la poussette. De cette façon, il s'approchera de l'objet qui lui fait peur et apprendra à le connaître, voir que ce n'est pas épeurant ou dangereux, tout en l'amenant dans un bel état d'esprit puisqu'il sera récompensé en touchant la poussette. Donc cet objet effrayant au départ, devient un objet génial qui permet d'avoir des récompenses ! :)

Pour montrer le "touche" à votre chien, seulement qu'à tenir une récompense dans votre main, et approcher votre main d'un objet en le touchant avec votre doigt en disant "touche". Dès que le museau de votre chien touche l'objet, féliciter verbalement et récompenser avec votre gâterie.  Le faire sur différents objets et à différents endroits jusqu'au moment où vous n'aurez qu'à toucher avec votre doigt un objet en disant "touche", pour que votre chien accoure pour y mettre son museau.

Je suggère d'utiliser ce commandement le plus souvent possible pour amener le chien à développer une ouverture d'esprit à vouloir découvrir le monde qui l'entoure.  Avec ce commandement, il s'apercevra que c'est positif de découvrir son environnement et de s'approcher de nouvelles choses.

On peut aussi demander à son chien de toucher un même objet, mais à différents endroits sur celui-ci (ex. : toucher la poussette sur la poignée, sur le panier du bas, sur le porte-gobelet, etc.).

Je montre souvent ce commandement aux chiots, mais il peut être montrer à un chien à n'importe quel stade de sa vie. Très utile chez un chien insécure, peureux ou anxieux.

Bon apprentissage !

Le viens

Qui a-t-il de plus frustrant que lorsqu'on appelle notre chien et qu'il ne vient pas ???

C'est l'un des premiers commandements que les chiens apprennent.  Comment le montrer ?

Comme je l'ai déjà mentionné dans des écrits passés, il est toujours possible d'utiliser plusieurs méthodes et façons de faire pour apprendre quelque chose à un chien. Voici une des manières de procéder pour montrer le commandement "viens".

Lorsque votre chien est dans la maison ou sur votre terrain, dire son nom suivi du commandement "viens". Si votre chien ne réagit pas, vous pouvez taper des mains, taper sur vos cuisses ou faire un bruit de "bec" avec vos lèvres afin d'attirer son attention.  S'il vous regarde, se tourne dans votre direction ou commence à bouger vers vous, répétez son nom suivi du commandement "viens" et le faire sur un ton joyeux pour donner le goût à votre animal de venir vers vous.  Si vous avez à répéter le commandement avant que votre chien ne vienne vous voir, laissez un petit délai, quelques secondes, avant de répéter le commandement suivi du nom du chien.  Le chien apprendra à bien comprendre le commandement et à réfléchir à ce que vous voulez de lui. 

Si votre chien vient à votre appel, récompenser abondamment autant avec votre voix, des caresses et des gâteries ou un jouet (selon sa préférence).  Votre chien doit comprendre que c'est payant et agréable de venir vous voir. Il faut faire en sorte qu'il apprenne à laisser ce qu'il est en train de faire, une activité qui peut être très agréable (sentir le gazon, courir après les oiseaux, jouer avec un jouet, etc) pour venir vous voir. Au départ, récompensez à chaque fois que vous appelez votre chien et sur une période assez longue pour être sûr que le commandement est bien assimilé.  Par la suite, vous pourrez espacer les récompenses lorsque le commandement sera bien encré dans la tête de votre chien.

Au début de l'apprentissage de ce commandement, assurez-vous d'être toujours visible par votre animal, de ne pas être trop éloigné de lui et qu'il y ait peu de distractions aux alentours. Au tout début, vous pouvez être dans la maison à quelques pas de lui.  Cela suffira amplement à lui montrer le commandement.


Lorsque votre chien aura bien compris ce que veux dire le commandement "viens", vous pourrez augmenter la distance tout en étant visible de lui, ensuite en étant non-visible et finalement dans des endroits où il y a des distractions.

Si vous appelez votre chien et qu'il ne vient pas, ne semble pas comprendre le commandement "viens" ou ne veut tout simplement pas le comprendre (hi ! hi ! hi!), vous pouvez vous aider d'une longe (grande corde).  Vous attachez votre chien avec la longe et vous le laissez se promener sur le terrain ou dans la maison. Le temps venu de l'appeler, vous dites son nom suivi du commandement "viens" et si au bout de quelques appels, votre chien ne vient pas, vous répéter son nom suivi du commandement "viens" et tirez LÉGÈREMENT sur la longe. Dès que votre chien se met à bouger dans votre direction pour venir vous voir, lachez toute tension dans la longe, répétez son nom suivi du commandement "viens" et récompensez abondamment à son arrivée à vous.

Ne prenez pas l'habitude d'appeler votre chien lorsqu'il est à l'extérieur seulement lorsque c'est le temps de rentrer dans la maison, sinon il ne voudra plus venir sachant que son plaisir extérieur sera terminé lorsqu'il viendra vous voir ou viendra, mais gardera une distance entre vous et lui pour ne pas se faire attraper. Voir autre billets à ce sujet : Mon chien vient, mais garde une distance

Bon apprentissage ! Quel maître heureux vous serez lorsque vous appellerez votre chien et qu'il accourera vous voir !

Le reste

Un des commandements de base à apprendre à son chien est "le reste".  Oui, on veut qu'il s'asseoit, qu'il se couche, qu'il vienne, mais aussi qu'il reste lorsque nécessaire et il s'avère que c'est souvent nécessaire ! "Le reste" est un des commandements très utilisé et à propos duquel je reçois beaucoup de questions.

Pour montrer le commandement "reste" à son chien, il faut le faire étape par étape.  Un chien ne peut pas rester à une distance de 10 mètres de nous dès le début.  Il faut commencer petit à petit.

Je vous suggère pour commencer de placer votre chien au "coucher" ou au "assis".  Je suggère plus précisément le "coucher", car le chien a plus tendance à rester coucher comparativement au assis, ou le chien se lève plus facilement de cette position.  Ensuite, on demande au chien de rester avec le mot que l'on souhaite.  Ici, je vais utiliser le mot "reste" tout simplement.  On y jumelle un geste également, par exemple, la main ouverte en face du chien. Lorsque cela est fait, on fait un pas en arrière et on revient rapidement pour récompenser le chien avant qu'il ne bouge. Un seul pas. Après quelques fois, on va reculer de deux pas et revenir toujours rapidement vers le chien et le récompenser s'il n'a pas bouger.  Si le chien bouge, on le replace à la position de départ (assis ou couché) et on recommence. Au fur et à mesure, on augmente la distance et on peut aussi changer notre position par rapport au chien, bouger autour de lui.  Encore une fois, on ne viendra pas du jour au lendemain à être en mesure de faire un tour complet autour de notre animal.  Il faut le faire petit à petit.  On le met au "reste", et on fait quelques pas autour de lui, mais sans faire le tour complet.  On revient et on récompense.  Le tour complet n'est pas évident à faire dû au fait que souvent rendu en arriète du chien, il ne nous verra plus en tournant la tête, il aura donc tendance à se lever pour nous suivre et nous voir.  C'est pourquoi il faut aussi y aller petit à petit pour l'habituer.

Il est aussi important de revenir vers le chien pour le récompenser et non pas l'appeler afin qu'il vienne nous voir.  Si on lui demande de rester et qu'on l'appelle parce qu'il est resté et qu'on récompense, à ce moment-là, on récompense le "vient" et non pas le "reste".

Lorsque le chien a compris le commandement, on peut aussi le pratiquer dans divers endroits où il y aura des distractions.  Rester dans la cuisine de la maison c'est une chose, mais rester dehors sur le gazon pendant qu'il y a des oiseaux et des gens qui se promènent autour s'en est une autre !

Bon apprentissage !