chiot

Socialisation

Voici une question que je reçois souvent concernant la socialisation des chiens : 

Je viens d'adopter un nouveau chien, mais j'ai déjà un chien plus vieux à la maison. Je n'ai donc pas besoin de le faire socialiser avec d'autres chiens, comme il socialise déjà avec mon chien plus vieux... n'est-ce pas ?

Fausse impression ! Votre nouveau chien socialise avec votre chien plus vieux c'est vrai, mais il s'habitue à lui et non pas à voir d'autres chiens et à les côtoyer.  Ce n'est pas parce que votre nouveau chien est sociable avec le plus vieux qu'il le sera avec d'autres chiens. Il est donc très important de faire rencontrer à votre chien d'autres chiens de tous les âges et de tous les formats si vous voulez qu'il s'habitue à eux et soit sociable.  L'âge crucial pour le faire est entre l'âge de 2 et 4 mois. C'est la période tampon ou le chien apprend le plus sur son environnement. Il est toujours possible de socialiser un chien plus vieux, mais c'est plus compliqué et parfois difficile avec l'âge... mais rien n'est impossible ! :) 

Si c'est la première fois que votre chien rencontre d'autres chiens, assurez-vous que ce soit fait dans un environnement sécuritaire et qu'il sera en contact avec des chiens sociables qui sont de bons candidats pour habituer votre chien aux amis canins. De cette façon, votre chien vivra des expériences positives et il sera heureux de revoir des amis par la suite.  Une mauvaise expérience peut marquer votre chien, surtout un chiot, et c'est toujours plus difficile par la suite de corriger le tir. Vaut mieux commencer sur des bonnes bases. Vie de chien offre de magnifiques activités pour la socialisation.  Informez-vous ! :)

Le voleur de mitaines !

L’hiver apporte bien sûr le port de tuques, de mitaines et de foulards, ce qui est toujours très attirant pour un jeune chien ! Wow ! Des nouveaux jouets ! À voler en plus ! Lorsqu’on a des enfants, on passe notre temps à courir après pitou pour récupérer ce qu’il a volé et ensuite, naît la consigne général pour tous : on cache toutes les tuques, les mitaines et les foulards ! Rien ne doit traîner ! Tout doit être à l’abri de pitou !

C’est une façon de faire qui n’est pas mauvaise.  En vieillissant, le chien sera moins porté vers ces objets et il sera également plus facile de lui faire comprendre qu’il ne doit  pas les prendre.  Par contre, parfois je préfère suggérer à mes clients une autre façon de faire quand le chien est un peu plus vieux, je dirais autour de 5-6  mois (ça fait aussi pour les chiens adultes qui ont gardé cette mauvaise habitude). Si le chien ne voit jamais les tuques, mitaines et foulards, il est certain que quand il en verra, ce sera pour lui une belle découverte et il sera automatiquement porté à les voler : un nouveau jouet vient d’apparaître ! Ce qu’on peut faire, c’est acheter des tuques, mitaines, foulards, gants, etc, au Dollorama et en laisser dans la maison.  On ne laisse quand même pas le chien les prendre, les voler ou jouer avec, c’est interdit.  Alors s’il se sauve avec une mitaine, on va la récupérer (bon moment également pour lui apprendre le donne. J’en parlerai dans un autre article) et on lui dit « non ».  On replace la mitaine où elle doit aller.  Avec le temps, le chien apprendra qu’il n’a pas le droit de toucher à ces objets, mais sera aussi habitué d’en voir dans la maison et donc, cela fera en sorte que ces objets seront moins intéressants.  Je vous suggère des objets achetés au Dollorama au cas où une attaque serait fatale ! :)

Alors voilà ! Armez-vous aussi de patience, de constance et de temps.  N’oubliez pas que votre chien est en apprentissage !

La propreté

Lorsqu'on adopte un petit chiot et qu'il arrive à la maison, quelle est la première chose qu'on lui enseigne ?  La propreté bien sûr ! Comment lui enseigner ?

Comme dans tout ce qui concerne les chiens, il existe plusieurs méthodes pour montrer aux chiens à être propre dans la maison.  Je vous explique la mienne qui a toujours eu du succès, du moins à ce que je sache ! :)

Premièrement, il est important de sortir le chiot régulièrement à l'extérieur afin qu'il puisse faire ses besoins.  À l'âge de deux mois, le chiot ne peut se retenir longtemps.  C'est pour cela qu'il est important de le sortir souvent : 

- Dès qu'il se réveille d'une sieste

- Après une période de jeux

- 20 minutes après avoir mangé ou bu

- Régulièrement au cours de la journée

Il faut être patient lorsqu'on sort un chiot dehors pour ses besoins.  Souvent, cela peut prendre du temps avant qu'il fasse pipi ou caca. On peut aussi laisser un de ses cacas sur place.  Cela pourra l'aider lors des prochaines fois pour le stimuler à faire ses besoins et à comprendre.  L'amener également où il a fait pipi la dernière fois pourra aussi l'aider à sentir l'odeur et à le stimuler.

Lorsque le chiot fait ses besoins à l'extérieur, on doit faire la fête et le féliciter.  On peut aussi lui donner une gâterie.  Cela permettra de lui montrer que ce qu'il vient de faire est très bien et que c'est ce que l'on veut.

Si le chiot fait ses besoins à l'intérieur, si vous ne le prenez pas sur le fait, cela donne rien de le réprimander.  Il ne comprendra pas pourquoi vous le chicaner.  Si vous le prenez sur le fait, lui dire "non" et aller le porter à l'extérieur à l'endroit où il doit faire ses besoins afin qu'il puisse faire l'association.

Si votre chien fait ses besoins à l'intérieur, son caca, et qu'il se met à le manger immédiatement après, souvent c'est pour ne pas laisser de traces et ne pas se faire gronder. N'en tenez donc pas compte et sortez-le à l'extérieur si vous le prenez sur le fait.

Il est aussi important de  bien nettoyer si votre chiot s'échappe à l'intérieur.  S'il sent l'odeur où il a déjà fait pipi ou caca, cela peut le pousser à le refaire.  Le meilleur nettoyant que je connaisse est de faire un mélange moitié eau et moitié vinaigre.  Le vinaigre enlèvera complètement l'odeur.

Les chiots font souvent sur les tapis.  Donc si vous avez des tapis que vous pouvez enlever, le faire pour éviter les dégats.

Comme je le mentionnais ci-haut, les chiots ont peu de retenu quand ils sont jeunes.  Donc s'ils ont compris le principe de demander la porte, il pourra vous indiquez qu'il veut aller dehors tout simplement en passant devant la porte.  Il ne peut pas encore s'asseoir devant la porte et attendre.  Donc si vous ne le sortez pas immédiatement, il risque de s'échapper.  Il faut être très attentifau chiotet à tous ses comportements.

Il faut s'armer de constance et de patience.  Certains chiens deviennent propres très rapidement tandis que pour d'autres, c'est un processus un peu plus long.

Les périodes de développement du chiot

 Les chiots passent par différentes périodes avant de devenir adulte, comme les enfants si on peut dire :

  • De 2 à 4 mois : C'est la période de socialisation. On essaie de montrer au chiot le plus possible de choses.  C'est la période dans laquelle il va apprendre le plus.  C'est pourquoi il doit voir le plus possible de choses pour s'y habituer : voiture, autres chiots, chiens adultes, vélo, etc.

 

  • De 2 à 6 mois : Il s'agit de la période de découverte.  Le chiot ne veut rien manquer et il a beaucoup d’énergie.  Il est parfois même nécessaire de lui donner des périodes de repos, de l'arrêter un peu en le mettant dans une cage ou sur un coussin pour qu'il dorme et se repose.  Tout dépendemment du chiot, cela peut être nécessaire ou non.

 

  • 6 à 8 mois : Il s'agit de l'adolescence. Le chiot pousse les limites, se prend pour un grand, n’écoute plus les commandements qu'il connaissait et faisait pourtant si bien quelque temps avant. Certains chiots ont une adolescence plus difficile que d'autres.  Il faut s'armer de patience et cela finira pas passer.  Patience, constante et persévérance sont la clé du succès et du passage de cette étape !

Chacune de ces périodes amène sont lots de difficultés et de plaisir.  Même si parfois ce n'est pas évident,profitez de chaque instant parce que votre chiot grandira et vieillira très rapidement.  La période chiot est tellement plaisante et unique.  Encore une fois, chaque chiot est différent et certains sont plus durs que d'autres au cours de certaines périodes.  Mais ce ne sont que des périodes...ça passera !

Arrivée du chiot à la maison

L'arrivée du chiot à la maison doit se faire tout en douceur pour les premiers jours.  C'est une toute nouvelle adaptation pour lui.  Il pert tous ses reperts : sa mère, ses frères et soeurs, sa demeure, etc.  Lors de son arrivée, je vous dirais de la laisser tranquille pour les premiers jours, c'est-à-dire de ne pas le sortir partout et de ne pas inviter une tonne de visite à venir le voir.  Cela permettra à votre chiot de s'adapter à son nouvel environnement et sa nouvelle famille.

Après quelques jours, sortez-le où vous voulez, mais pas à plusieurs endroits au début dans la même journée. Et si vous invitez des gens à venir le voir, ne faites pas venir toute la parenté en une seule fois. Allez-y petit à petit afin qu'il s'habitue à ces nouvelles personnes comme il faut et vice-versa. 

Si vous avez déjà un chien, je vous conseille de les faire se rencontrer dans un endroit neutre.  À l'extérieur de la maison sur le terrain d'un voisin, dans un parc, chez un ami, etc.  Bref, dans un endroit où le chien que vous avez déjà connaît moins et n'est pas considéré comme son territoire.  Ce sera plus facile pour l'adaptation entre les deux chiens.

Ce sont des petits trucs pour aider le chiot à s'adapter à sa nouvelle vie et aussi pour aider les membres qui font déjà partis de la famille.  Vous pouvez ne pas respecter ces règles et son intégration et adaptation se passera bien aussi.  Toutefois, en suivant ces quelques conseils, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Le choix du chiot/chien

Lorsqu'on a identifié la race que nous voulons, reste maintenant à choisir le chiot parmi tous les chiots afin de trouver celui qui nous conviendra.  C'est d'une importance primordiale.  Le chiot doit correspondre à notre personnalité et aussi à notre mode de vie.  Si vous avez un chiot très actif et joueur et que vous êtes une personne très calme qui aime écouter la télévision tranquille le soir, ce sera problématique.  Également, si vous êtes une personne très timide qui a de la difficulté à s'affirmer et que vous adoptez un chiot qui est plutôt dominant et qui demande quelqu'un qui saura le diriger et être un maître ferme (une main de fer dans un gant de velours), encore là, ça risque d'être problématique.

Plusieurs personnes finissent malheureusement par se départir de leur animal parce que celui-ci a tel ou tel caractère ou est trop actif ou autres raisons, et cela aurait très bien pu être évité avec le bon choix du chiot.  Si vous achetez chez un éleveur, celui-ci sera vous conseiller. Il connaît très bien ses chiots et avec le descriptif que vous ferez de votre personnalité et surtout de votre mode de vie, il saura vous faire adopter le bon chiot pour vous et votre famille. Si vous adoptez un chiot dans un refuge ou une animalerie, ils seront normalement vous conseiller.  Si vous devez vous débrouiller seul, vous pouvez trouver sur internet ou dans des livres, des tests à faire pour vous aider à choisir le bon chiot.  Il y a toutefois un bémol sur ces tests, car il faut savoir bien les interpréter et également jumeler cela à d'autres points à analyser, mais cela pourrait quand même vous aider si vous devez choisir seul votre chiot. J'en parlerai dans un autre billet.

Ne choisissez surtout bon un chiot parce qu'il est mignon, que vous aimez ses couleurs ou ses beaux yeux bleus. Si vous faites cela et que vous tombez sur un chiot qui correspond parfaitement à vous et votre mode de vie, vous avez été chanceux.  Courez vous acheter un billet de loterie !!!!  Sourire  Sans blague, le choix d'un chiot est une étape très importante. N'oubliez pas qu'un chien sera dans votre vie pour un minimum de 10-15 ans tout dépendamment de la race.  Il faut donc bien le choisir afin d'éviter de remplir les refuges de chiens délaissés pour les mauvaises raisons ou plutôt, les mauvais choix...

* Je parle de chiot dans ce billet, mais le choix est tout aussi important pour un chien adulte.

La socialisation

La socialisation du chiot est un aspect primordial de son développement.  La période de socialisation se passe entre l'âge de 8 semaines et 16 semaines.  Cela ne veut pas dire qu'après 16 semaines un chiot ne doit plus être socialisé ou qu'il n'y a plus rien à faire de ce côté.  C'est seulement qu'après cet âge, certains apprentissages au niveau de la socialisation seront plus difficiles à faire et le chiot pourrait moins bien s'adapter à des éléments qu'il n'a pas vu avant 16 semaines (4 mois).

La socialisation est la période où le chiot découvre son environnement, apprend à côtoyer d'autres chiens de tout âge, apprend à côtoyer des humains, entend des bruits différents, etc.  Il est donc important de faire voir plein de choses différentes à votre chiot. Amener-le au parc, chez vos parents et amis, faites-le côtoyer des enfants, des adultes, d'autres chiots, connaître ce qu'est un bruit de tonnerre, un bruit de marteau, une voiture, un train, une balayeuse, etc, etc.  Il doit découvrir, connaître et voir le plus de choses possibles. Cela l'aidera grandement dans son développement et à s'habituer à l'environnement.

Amenez donc votre chiot partout avec vous pour lui faire découvrir le monde !